Infos - Rechercher - Chat

Index du forum
Opéra Dimensionnel
      Reloads
           ReAW - [Jackals] Contrat en plaine

Répondre
AuteurMessage
Seto Kama
Love Freaked Admin

Sexe :
Posts : 522
Posté le 30/10/2018 à 19:20 Citer

[Note de la rédaction: J'ai envie de réécrire en ce moment, donc on va commencer ça...fiez-vous à ce topic là pour voir ce qui change.
Aussi, je vais tenter un truc un peu différent en terme d'écriture. On verra bien ce que ça donne.]

1er juillet 524 H.E. A cette époque de l'année, les plaines autour de la capitale sont typiquement vides de monde. La chaleur commence à se faire sentir et les trajets en deviennent d'autant plus pénibles... Eventuellement, ceux partant en vacances au nord, par delà les montagnes, ou à l'est du côté d'Oceanopolis tendent à faire le trajet le plus rapidement possible.
En dehors de cela, ne restent que les monstres, les personnes y vivant pour une raison ou une autre, ou les personnes ayant des choses à y faire.

Et ce sont ces deux derniers cas de figure qui nous intéressent ici.

A l'abri des regards, se développant à l'orée d'un bois au nord-ouest des plaines, un campement rudimentaire mais bien protégé avait été établi. Des palissades en bois ont été érigées tout autour, suffisamment hautes pour empêcher quiconque de passer. Aux portes, deux vigies placées pour avoir une vue d'ensemble sur les alentours. Des hommes peu recommandables, en armure plus ou moins légères et portant des haches, des fusils et autres armes, entrent et sortent régulièrement.

Et à bonne distance de tout ça, sur une petite élévation, quelques gamins observaient.

Par pitié, dis-moi que tu as bientôt fini. fit celle qui semblait être une mage, dont des gouttes de sueur commençaient à perler sur le front. Elle maintenait un sort autour du groupe depuis quelques temps déjà et entre la consommation en énergie et la chaleur... Elle commençait visiblement à le sentir passer.

Les vigies viennent de passer le relais. répondit un Zooan allongé dans l'herbe, une paire de jumelles en main
D'autres vont et viennent... Probablement des chasseurs et d'autres "récolteurs". Haches, arcs, quelques fusils... Rien de trop avancé technologiquement parlant, mais ils ont de l'équipement moderne dans le tas. Armure légère pour la plupart. Compréhensible vu la chaleur j'imagine...
<Mage> Et en parlant de chaleur, devine qui est en train de cuire ! GROUILLE ! fit piteusement la mage
<Zooan> Hahaha... J'ai fini, j'ai fini. fit le Zooan en se relevant. Une fois celui-ci hors de visuel, la magicienne coupa son sort et poussa un gigantesque soupir de soulagement, avant d'aller se coller à l'ombre d'un arbre voisin.

Une autre figure, vêtue d'une armure noire non visible sur l'avatar, se rapprocha ensuite.
On a une approximation de leur nombre exact?
<Zooan> Pas vraiment, Chef... La palissade empêche de voir vraiment ce qui se passe à l'intérieur. Au moins une dizaine de têtes si on se fie à ceux qui rentrent et sortent, les gardes, ce genre de trucs...
<Chef> Ouais, évidemment. C'est un peu trop gros et avec un peu trop de trafic pour être un simple camp de bandits je pense... Plutôt une agglomération de plusieurs camps ensemble, je dirais. Ce qui expliquerait comment ils ont eu la force de frappe pour s'attirer ce contrat à la base...
"Chef" s'étira un instant.
<Chef> Bon. Ca me plait pas, mais on aura pas plus d'infos sans se rapprocher de toutes façons, donc autant passer à la vitesse au-dessus.
Mel', est-ce que tu penses pouvoir localiser les otages à l'aura?

<Melody> Sans problèmes, mais ça présente un risque. Je ne peux pas me concentrer à la fois sur l'anti-perception ET pister les auras... Donc ils pourraient potentiellement me repérer. répondit la magicienne

<Chef> C'est un risque. Tant pis, on tente une autre approche.
Riley, tu rejoins Rika par la route qu'elle t'a désignée, et vous tentez tous les deux de rentrer discrètement, par l'arrière du camp. Baissez vos auras aussi bas que possible. Maintenez la dissimulation aussi longtemps que vous le pourrez. Le mieux serait d'arriver à repérer les otages avant, mais dans le cas contraire on improvisera.
A la seconde où vous vous faites voir sans équivoque, ou que les otages ont pu être sécurisés discrètement, vous tirez dans le tas. Mel' et moi nous occuperons immédiatement de faire une... "distraction".

<Riley> Compris, Chef. répondit le Zooan en hochant la tête
Et au sujet du Kill Order?
<Chef> Aucune garantie, mais on pourrait potentiellement toucher un bonus pour tous ceux qu'on ramène vivants. Ca serait aussi préférable qu'on ne traumatise pas les otages tant qu'on y est. Cela dit... Leur sécurité restent la priorité absolue. Si vous voyez qui que ce soit qui commencent à les menacer d'une façon ou d'une autre, vous pouvez le buter. Faites tout ce que vous pensez nécessaire pour les préserver.
<Riley> Très bien. Je ferai part à soeurette de tout ça dans ce cas... Bonne chance de votre côté.

Là dessus, le jeune homme-chat(?) partit, prenant un grand tour large pour éviter de se faire voir.
Melody l'observa partir, bras croisés.
<Melody> Il faudrait s'attendre à, quoi, une trentaine de personnes? T'es sûr que ça ira?
<Chef> Riley est solide, et Rika est Rika. J'ai aucun doute sur leurs capacités. répondit l'autre avec un sourire.

Qui se retourna ensuite, et empoigna son arme. Une énorme lame.
Let's go to work.
Répondre